[Sans titre]‎ > ‎

Ramadan 2020: dossier "les connaissances de bases indispensables sur le jeûne du Ramadan"

publié le 27 avr. 2020 à 14:16 par Mosquée EL Mouhsinine__ Bourg en B   [ mis à jour : 27 avr. 2020 à 16:10 ]


Introduction


Le Ramadan, c'est :

  • le meilleur mois de l'année pour DIEU

  • ème mois du calendrier lunaire (dit calendrier hégirien ou musulman).

  • un mois béni

  • un mois de Jeûne.


Jeûner ce mois représente le 5 ème Pilier de l'Islam, et ce jeûne est obligatoire pour :


→  tout musulman, pubère, doué de raison, en bonne santé, et résident


Les 2 points fondamentaux du jeûne du Ramadan sont :


  • Abstention = se soumettre à ALLAH en s’abstenant de manger, de boire, d'avoir des rapports sexuels avec son épouse/époux, 

            (et en s'abstenant de s’adonner aux autres causes d’annulation du jeûne), depuis l’aube jusqu‘au coucher du soleil.
  • Intention = formuler (avant le 1er jour de jeûne) dans son cœur l'intention de ce mois, à savoir: obéir & plaire à ALLAH.



Pourquoi jeûner ?


DIEU dit : « Oh vous qui croyez ! Il vous a été prescrit le jeûne comme il a été prescrit à ceux d’avant vous,

ainsi atteindrez-vous la piété. » (Coran : S2v183)


Parmi les objectifs du jeûne :


  • Acquérir la piété :  une foi profonde et sincère qui engendre obéissance à ALLAH, par crainte, espoir et amour de LUI 

  • Apprendre à patienter et à se maîtriser

  • Se sentir plus proche des pauvres par la faim, ce qui amène à :

  • avoir plus d'empathie envers eux

  • les aider par des dons

  • prendre conscience des bienfaits que DIEU nous a donner (nourriture, boisson, plaisir de manger,...)

  • remercier intensément DIEU en étant reconnaissant de ses bienfaits envers nous

  • Purifier le corps et l’âme



Les mérites du mois de Ramadan


  • 1ère Révélation : le Coran a été révélé pour la première fois pendant le mois de Ramadan. 


  • Meilleur nuit : il renferme la plus importante nuit de l’année : « la nuit du destin », une nuit qui est meilleur que 1000 mois.


  • Efforts sur soi :durant ce mois, les musulmans redoublent d'efforts pour mieux se comporter vis à vis de :

    1. ALLAH (lecture du Coran, prières de nuit, repentir,...)

    2. gens (bon comportement, générosité,...)

    3. soi même (abstinence, self contrôle, patience, bilan de conscience,...)


  • Pardon & miséricorde divine : ce mois est une occasion pour obtenir le pardon d’ALLAH de tous nos péchés antérieurs.



Les bénéfices du jeûne




Le Prophète Mohammed (paix et salutations de DIEU sur lui) a dit :


  •  «  Le jeûneur vit 2 joies : l’une lors de la rupture de son jeûne et l’autre lors de la rencontre avec son Seigneur » ( Al Bukhari, Muslim)


  • « Celui qui jeûne le Ramadan par acte de foi sincère et par désir uniquement de la récompense de DIEU, 

            ses péchés passés lui sont alors pardonnés » (al Bukhari , Muslim) (→ notamment les petits péchés)


  • « Il existe au Paradis une porte appelée ar-Rayyan que seuls les jeûneurs pourront passer au jour de la Résurrection. (…) » (al Bukhari, Muslim )


  • « Quiconque jeûne un jour dans le chemin d'ALLAH (pour Lui plaire), ALLAH éloignera son visage de la géhenne

            (= l'enfer) d'un espace parcouru en 70 années. » (Nassai)


  • Récompense illimitée :

            le Prophète nous informa que DIEU dit : 

            « Tout acte que fait le fils d’Adam lui appartient, sauf le jeune car celui-ci est à MOI et c’est MOI qui me charge de le récompenser » 

                (hadith divin rapporté par Al Bukhari , Muslim )


  • Sur le plan biologique : les études scientifiques démontrant les bienfaits sanitaires du jeûne sont dorénavant bien connus : 

            mettre son corps (notamment son système digestif) en repos assaini l’organisme. D’ ailleurs, certains hôpitaux ( en Allemagne, en Russie,...) utilisent le 

            jeûne pour favoriser la guérison des maladies,  dont: des cancers, des maladies rhumatologiques, ...





Ce qui annule la journée de jeûne 

  • manger et boire volontairement


  • les relations intimes  : 

        pendant ce mois, DIEU n' a permis l'acte sexuel que la nuit. Si quelqu'un rompt son jeûne en journée par l’acte sexuel, il devra non seulement récupérer le             jeûne raté, mais accomplir une expiation ( kafara ) pour son péché. L’expiation consiste d’abord à affranchir un esclave (car l’Islam incite à libérer les                     hommes du joug et de l’esclavage chaque fois que cela est possible). Mais si cela n’est pas possible, comme c’est le cas dans notre contexte actuel, il                 jeûnera si possible 2 mois consécutifs, ou il nourrira 60 pauvres.

  • vomir volontairement 


  • l’éjaculation provoquée volontairement


  • les injections nutritives (perfusion,...) 

         quant aux injections thérapeutiques (à base de médicament), elles n’invalident pas le jeûne qu’elles soient intramusculaires ou intraveineuses.

  • Entrée (perfusion) ou Sortie du corps d'une quantité importante de sang,

            par contre, si la perte de sang est involontaire et n’affaiblit pas le jeûneur : son jeûne pourra se poursuivre

  • l’écoulement du sang des règles ou des lochies

            Si ce sang est aperçu, même quelques instants avant le coucher du soleil, le jeûne est rompu. De même, si elle n’est devenue pure qu’après le lever de                 l’aube, son jeûne de cette journée n’est pas valide, donc elle le rompra aussi. Quant au sang pathologique qui coule de la femme (hémorragie utérine,                     métrorragie) et qui n’est ni le sang menstruel ni le sang des lochies, il n’empêche pas de jeûner.

  • Fumer    (cigarette,...)



Ce qui n'annule pas la journée de jeûne




_ manger, boire, vomir, éjaculer INVOLONTAIREMENT  

«  Qui a mangé ou bu par oubli alors qu’il est en état de jeûne, qu’il poursuive alors son jeûne car en fait c’est ALLAH qui l’a nourri et abreuvé. » 

(al Bukhari , Muslim )


_ se laver, se rincer la bouche, se brosser les dents (bien rincer la bouche si utilisation du dentifrice)


_ se soigner si nécessaire: injection thérapeutique, produit à inspirer (ex.: asthme), goûtes aux yeux ou oreilles


_ embrasser sa femme, sans désir sexuel.


_ sentir des odeurs (parfums, nourriture, etc.), si contraint.


_ goûter très légèrement (du bout de la langue) sans avaler, le dosage d'un plat, d'une sauce pour celui qui prépare le repas.



Les personnes dispensées de jeûner





l’impubère (enfant) / l'handicapé mentale ou celui qui n'a plus toute sa raison :

ils n'ont pas à rattraper le jeûne.


Le malade permanent (ou celui dont le jeûne détériorera sa santé) :

il devra s’acquitter de la compensation ( fidya ) qui consiste à nourrir un pauvre pour chaque jour manqué :

offrir nourriture par pauvre par jour (ou donner environ 5e euros si cela lui est plus utile pour manger)


Le malade temporaire / le voyageur :

ils devront récupérer les jours manqués après le Ramadan


La femme ayant ses règles / celle qui est en période de lochies (période après accouchement) :

elles devront récupérer les jours manqués après le Ramadan.


La femme enceinte et celle qui allaite ( si la grossesse ou l'allaitement peut nuire à sa santé ou à celle du bébé) :

elle doit récupérer les jours non jeûnés, ceci est préférable. 

Si cela est vraiment trop difficilement faisable, elle devra à la place nourrir un pauvre pour chaque jour manqué (=compensation «  fidya » )




ATTENTION

De manière générale, celui qui ne jeûne pas sans raison valable, a commis un grand péché. 

Il doit se repentir à DIEU. 

Il devra récupérer uniquement les jours manqués.




Les actes recommandés pendant le jeûne




  • Améliorer son comportement :

        Selon Ibn Abass, un compagnon du Prophète:

        «  le Messager d’ ALLAH était le plus généreux de tous, et il l’était encore davantage durant le mois de Ramadan…» (Al Bukhari)


  • Délaisser les futilités et les mauvaises paroles :

        le Prophète a dit : 

        « Lorsque l’un d’entre vous jeûne, qu’il ne tienne pas de propos indécents et qu’il ne vocifère pas (injures, disputes, etc.). 

        Et si quelqu’un l’insulte ou s’en prend à lui, qu’il dise alors : je suis en état de jeûne »(al Bukhari et Muslim). 

         « Celui qui ne s’abstient pas de dire des paroles mensongères et d’en user, ALLAH n’a que faire de sa privation de nourriture et de boisson  » 

            (Al  Bukhari)


  • Multiplier les actes d’adorations


  • Les prières de Tarawih (prières nocturnes pendant les nuits du Ramadan) :

            le Prophète a dit : «Celui qui se lève pour prier pendant les nuits de Ramadan, avec foi et en comptant sur la

             récompense d’ALLAH,  IL lui pardonne ses fautes passées».  (Al Bukhari et Muslim)


  • Nourrir un jeûneur :  : 

         Il est aussi recommandé d'offrir à un jeûneur de quoi rompre son jeûne, par esprit fraternel et pour avoir plus de

        récompense auprès d' ALLAH.


  • Faire des invocations lors de la rupture du jeûne :

            le Prophète a dit : « Certes, le jeûneur a une invocation qui n’est pas rejetée lors de la rupture de son jeûne » (Ibn Maja). 

            Lorsque le messager d’ALLAH rompait le jeûne, il disait :




  • Prendre le souhour (le petit déjeuner avant l’aube) et le retarder:

            le Prophète a dit : « Le repas du souhour est béni. Aussi, ne le délaissez pas, même si vous vous contentez de ne boire qu’une simple gorgée

             d’eau, car ALLAH et Ses anges prient pour ceux qui prennent le souhour » (Ahmed)


  • Rompre le jeûne le plus rapidement possible au coucher du soleil : 

            le Prophète a dit : « Les gens continuent à être dans le bien, tant qu’ils se précipitent pour rompre leur jeûne » (Abou Daoud). 
            Et il est souhaitable de rompre le jeûne avec des dattes en nombre impair. Et s’il n’en trouve pas, alors qu’il boive de l'eau, ou tout autre aliment. 
            S’il n’a rien, alors qu’il formule l’intention dans son cœur de rompre le jeûne.



La nuit du destin


« Laylatou al qadr » est la meilleure nuit de toute l’année, elle est meilleure que 1000 mois (soit environ 83 ans). Le Prophète incita à veiller cette nuit en adoration. C’est une des nuits impaires des 10 dernières nuits du Ramadan.

D’après un hadith, Aïcha a dit : « Ô Messager d’ALLAH ! Si je parvenais à reconnaître la nuit du destin, que devrais-je y dire ? » Il répondit: « Dis :


 
(At -Tirmidhi et Ibnou Maja)




La retraite spirituelle 



« Al-i’tikaf » consiste à rester dans la mosquée dans le but d’adorer DIEU, durant les 10 dernières nuits du Ramadan (ou moins de 10 jours ). 

C’est une occasion qui permet de se libérer de ce bas-monde et de s’adonner à l’adoration de DIEU, à la récitation du Coran, à l’invocation, la méditation,

 à un bilan de conscience, etc.



L’aumône légiférée




« Zakat al Fitr » est une aumône (nourriture ou 7 euros) due à la fin du mois de Ramadan, avant la prière de l’Aid. 

Elle est prescrite à tout musulman, qu'il soit enfant ou adulte, homme ou femme.   Son but :


  • aider les pauvres, notamment pour qu'ils aient de quoi manger pendant la fête de l'Aid.

  • purifier le jeûneur de tout ce qu’il a pu dire comme propos futiles et obscènes pendant ce mois de jeûne.



La fête du Ramadan





« Aid al Fitr » vient marquer la fin du Ramadan, au lendemain du dernier jour de jeûne, par une journée festive, familiale, fraternelle et humaine. 

Elle débute le matin par une prière et un prêche en collectif. 

Après avoir glorifié et remercié DIEU de nous avoir permis de vivre pleinement ce mois béni, les musulmans se félicitent de l’effort passé 

et invoquent DIEU les uns en faveur des autres, autour d’accolades fraternelles.



Et après le RAMADAN ?





Le reste de l’année, il est aussi conseillé (mais non obligatoire) de jeûner par moment:


  • 6 jours de chawal (=mois lunaire suivant Ramadan):

    • hadith : « Celui qui jeûne le mois du Ramadan et le fait suivre par 6 jours de « chawal » , c’est comme s’il avait jeûné toute l’année » (mouslim).


  • jour de 'Arafa (= 9éme du mois de Dhul hijja)

    • hadith : « Il efface les péchés de l'année précédente et ceux de l'année à venir » (mouslim)


  • jour de 'Achoura

    • hadith : « Il efface les péchés de l'année précédente. » (mouslim)

    • Il est recommandé de jeûner en plus un jour avant ou après 'achoura pour se démarquer du culte juif 

                    (car du temps du prophète sws, les juifs jeûnaient aussi ce jour là)



Pour effacer un grand péché, jeûner ne suffit pas,

il faut un repentir sincère

(comme pour tout autre grand péché)





  • 3 jours dans le mois (quelque soit les jours)

    • hadith : 

                    « Mon ami intime m'a fait trois recommandations que je n'abandonnerai jusqu'à ma mort: jeûner trois jours de chaque mois, 

                    la prière du milieu de la matinée et une prière impaire à faire avant de se coucher. » (Boukhari,Mouslim)
    • hadith : "Le jeûne de trois jours de chaque mois est comme le jeûne de tout le temps" (boukhari et mouslim)
    • on peut cibler, si on le souhaite, les 3 jours de pleine Lune de chaque mois : ce sont les 13, 14, 15 de chaque mois du calendrier lunaire,

                     comme nous a conseillé le Prophète (sws).

  • et/ou les lundis et jeudis (comme le faisait le Prophète)

    • D'après Aîcha « Le Messager d'ALLAH (sws) ciblait le lundi et le jeudi pour les jeûner. » (an-Nassai).

    • hadith : « C'est parce que c'est au cours de ces deux jours que les œuvres (humaines) sont présentées au Maître des Mondes 

                                        et j'aime qu'on présente mes œuvres pendant que j'observe le jeûne. » (Nassai, Ibn Madja,Ahmad)
    • hadith : « C'est mon jour naissance et le jour pendant lequel j'ai reçu la révélation divine. » (Mouslim)


  • Les mois lunaires de Muharram et de Sha'ban

    • hadith :  « le meilleur jeûne après celui du Ramadan est le jeûne effectué en Muharram et la meilleure prière après celle prescrite est

                                        la prière nocturne (surérogatoire). » (mouslim)
    • Aisha (ra) disait sur le jeûne facultatif du prophète (sws) : «  (…) Je l'ai pas vu jeûner fréquemment au cours d'un mois comme il le faisait en Shaaban; 

                                          il le jeûnait presque entièrement. » (al-Boukhari, Mouslim)

  • maximum qu'on peut faire: 1 jour sur 2 comme l faisait le prophète Dawoud

    • hadith : «  La forme de prier la plus aimée d'ALLAH est celle adoptée par David et la manière de jeûner la plus aimée d'ALLAH 

                                        est celle suivie par David; il dormait pendant la moitié de la nuit puis passait un tiers de la nuit à prier puis dormait 

                                        le sixième de la nuit. Il jeûnait un jour sur deux. » (al-Boukhari, Mouslim)
  • les célibataires :

    • hadith : « Ô jeunes! Que se mare celui d'entre vous qui en a les moyens. Car agir ainsi est plus à même d'aider à contrôler le regard 

                                et de protéger le sexe. Celui qui n'a pas les moyens de se marier doit recourir au jeûne qui réduit (le plaisir sexuel)  ( al-Boukhari, Mouslim)

  • plus généralement : il est bien de jeûner de temps en temps dans l'année



Par contre, il y a des jours où il ne faut pas jeûner:

  • les 2 jours des Fêtes musulmanes (les deux 'Aid)

  • les 3 jours dits de Tashriq (= les trois jours qui suivent celui de la Fête du Sacrifice).

            Il est interdit de jeûner ces trois jours, sauf pour le pèlerin non muni d'un animal à sacrifier.
  • le vendredi seul car c'est un jour béni de fête, de repos, de famille, et non un jour dédié spécifiquement à l'adoration

            (sauf s'il y a une raison : exemples, si c'est le jour de 'Arafa, ou de 'Achoura,...dans ces cas on pourra le jeûner seul)



Finalement





Dans une époque dite de « surconsommation », le musulman vit le jeûne de Ramadan comme une pause pour le corps, et un voyage spirituel pour l'âme.

Ce mois qui se veut éducatif sur le plan religieux, spirituel, comportemental et biologique, a finalement surtout pour fonction de revitaliser la foi du croyant.

Ainsi, le musulman doit continuer dans cet élan de piété même après le Ramadan, jusqu'au Ramadan suivant, par des adorations régulières et sincères :

 prières, aumônes, invocations,...




En effet, DIEU qu'on adore pendant le Ramadan, n'est-IL pas toujours présent les autres mois de l'année ?