[Sans titre]‎ > ‎

Article sur l'Islam publié dans le journal la "voix de l'Ain": le 01 décembre 2014

publié le 22 déc. 2014 à 05:31 par Mosquée Almohsinine   [ mis à jour : 22 déc. 2014 à 05:41 ]


L’ISLAM,  RELIGION DE PAIX  ET  DE MISÉRICORDE


De nos jours, l’Islam est souvent évoqué ici et là, dans divers sujets d’actualité, mais pour autant, l’Islam authentique reste inconnu de nos concitoyens. Cette contradiction, baignée par un flot d’informations et d’actualités sociétales et politiques, amène des confusions au sujet de l’Islam et de ses adeptes, les musulmans. Clarifier ce sujet semble nécessaire, notamment pour favoriser le vivre ensemble, pas dans le sens de se supporter mais dans celui de s’enrichir de l’existence de l’autre.

Il n’y a de doute pour un musulman sincère dans sa foi connaissant un temps soi peu sa religion que l’Islam s’oppose et condamne fermement toute forme de violence et appelle l’humanité entière à vivre dans la paix et le respect des valeurs fondamentales que nous partageons, en particulier les valeurs de la dignité et du respect de la personne humaine. 

Le terme « Islam » est un mot qui renvoie à deux sens : la "paix" et la "soumission à Dieu", ainsi le "muslim" (musulman) est celui qui se soumet à Dieu ("Assalam" : un des Noms de Dieu qui signifie "la Paix") dans le but d’acquérir la paix intérieure, la répandre autour de soi dans ce bas monde pour accéder et mériter "Darossalam" (qui signifie "maison de la paix", un des noms du paradis).


Rappelons quelques passages coraniques et paroles prophétiques soulignant le sens même de la mission du Messager de Dieu  (Mohammed) et de son message qui est de répandre sur terre la paix et la miséricorde.


DIEU dit en effet dans la Coran:

« Et Nous ne t’avons envoyé qu’en miséricorde pour l’humanité » (Coran, S-21, V.107)

« Au nom d’Allah, le clément, le Miséricordieux »  chaque chapitre du Coran commence par ce verset nous rappelant les qualités suprêmes de Dieu.

Le Coran nous enseigne qu’il n’y a pas de chose plus horrible que le meurtre d’un innocent :

Quiconque tue un être humain non coupable de meurtre ou de sédition sur la terre est considéré comme le meurtrier de l’humanité toute entière. Quiconque sauve la vie d’un seul être humain est considéré comme ayant sauvé la vie de l’humanité tout entière ! » ( Coran, S.5-V.32)


Quelques paroles du Prophète Mohammed :

« Celui qui ne fait pas miséricorde autour de lui ne reçoit pas les bienfaits de la Miséricorde divine »

« Nul d’entre vous n’est croyant s’il ne souhaite pas pour autrui ce qu’il désire pour lui-même »

« Le croyant est celui qui suscite la confiance des gens »

« Vous ne croirez pas jusqu’à ce que vous soyez miséricordieux ». Les compagnons (nom donné aux disciples du prophète) répliquèrent : « Ô envoyé de Dieu, nous sommes tous  miséricordieux » ; le prophète reprit alors : « je n’entends pas par là, la miséricorde que l’un d’entre vous porte naturellement à son compagnon, mais une miséricorde qui s’étend à tous ». C’est-à-dire une miséricorde qui s’étend à tous les êtres humains, indépendamment de leur religion, de leur pratique ou de leurs origines.


Notons au passage que le musulman doit agir en toute circonstance avec miséricorde, même envers les autres créatures.

C’est ainsi que le prophète Mohammed a fait savoir à ses disciples qu’une femme rendra des comptes, le jour du jugement, parce qu’elle a enfermé un chaton sans le nourrir. Et à l’inverse, une prostituée verra tous ses pêchés pardonnés  pour être descendue dans un puits  remplir son chausson d’eau, afin d’abreuver un chien assoiffé.


L’islam est une religion de paix et le Coran réprouve la guerre comme un événement anormal et contraire à la volonté de Dieu. Le prophète n’entreprit le combat que pour repousser l’agression et l’autorisation ne lui a été accordée que plus tard, comme l’indiquent les versets :

« Ceux qui ont été l’objet d’une agression, parce qu’ils ont été injustement traités, sont autorisés à se défendre contre leurs agresseurs. Dieu a assurément le pouvoir de les aider (…) Si Dieu ne repoussait pas certains hommes par d’autres, les cloîtres auraient assurément été démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d’Allah est souvent mentionné » (Coran, S.22-V.39-40).


En résumé, 

la semence des graines de la Soumission, de la Crainte, de l’Espoir et de l’Amour de DIEU l’Unique, dans le cœur d’un croyant sincère ne peuvent en réalité générer que Miséricorde, Justice et Fraternité humaine, 

fruits dont le monde à temps besoin, aujourd’hui, toujours.



Ayach Rachid

Imam et aumônier du Centre Culturel Islamique de Bourg en Bresse

http://www.voixdelain.fr/carteblanche/